L'AFC qualifiée pour le prochain tour de la Coupe de France

Mèfi! Sports

A la Vuelta, après Jacques Anquetil et Bernard Hinault, Christopher Froome a réussi le doublé Tour de France / Tour d'Espagne. Même si la victoire finale était acquise avant le départ, cette course a été passionnante tous les jours. Alberto Contador, à la hauteur de sa réputation pour sa dernière apparition dans le peloton professionnel, a remporté la plus belle étape de montagne au sommet de l'Angliru. Magnifique. L'an prochain "El Pistolero" va nous manquer.

A l'Euro de basket, la France a été éliminée en huitième de finale par l'Allemagne 81 à 84. Lamentable. Il va falloir reconstruire si la France veut rester dans le haut du tableau.

En tennis, Rafael Nadal a conquis son troisième US Open. Il parachève ainsi son retour au sommet.

Rugby, Top 14, Montpellier est allé battre Castres (17-22) et conforte sa première place avec 14 points devant le Racing 92, 10 points.

En Ligue 1 de Football, après la cinglante défaite de Monaco (4 à 0) à Nice, le PSG a commencé sa promenade de santé en écrasant Metz (1 à 5). L'OM battu au vélodrome par Rennes 1 but à 3 ne ressemble pas à une équipe. Un entraîneur dépassé, 11 gars sur le terrain qui se prennent pour des joueurs de foot, ça ne fait pas le compte.

Football Coupe de France

Pour ce 3ème tour de Coupe de France, le match Arles - Aubagne Football Club constituait le choc pour la Ligue de Méditerranée. Les deux équipes ne sont séparées que d'une seule division, à l'avantage d'Aubagne (Arles en Régionale 1 et Aubagne en National 3), mais Arles avait l'avantage du terrain.

La rencontre a été à la hauteur des attentes. Au Stade Fernand Fournier, les locaux ont fait trembler les visiteurs jusqu'au bout. A la mi-temps, les deux équipes étaient à égalité 0 à 0.

Malgré une belle résistance et une très belle équipe d'Arles, la logique sportive a été respectée. Avec un but inscrit en deuxième période par Benarbia, l'AFC l'emportait. Et c'était mérité. Mais il a fallu attendre la... 83e minute.

Aubagne est encore en course, les joueurs de la ville de Pagnol peuvent espérer aller le plus loin possible et pourquoi pas recevoir une, voire des, équipes professionnelles.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • Rassemblé·e·s pour Aubagne : un programme à la hauteur de ses ambitions +

    C’est dans une salle du Bras d’Or remplie de plus de 400 personnes que la liste Rassemblé·e·es pour Aubagne a présenté l’ensemble des colistiers de Magali Giovannangeli. Au menu de ce rendez-vous devant une foule galvanisée, il y avait également une présentation des grands axes du programme pour faire entrer Lire la suite
  • La BACAL ou les fourches caudines de la création locale aubagnaise +

    La BACAL (Bourse d'Aide à la Création Locale) est destinée, sur demande préalable, aux créateurs aubagnais. L'année dernière, les employés de la Médiathèque d’Aubagne et moi (N.D.L.R : la plasticienne Rodia Bayginot qui signe ce texte), pour un projet art et sciences aux prolongements pédagogiques évidents, avons tenté la solution BACAL Lire la suite
  • Barthélémy, la candidate de Macron, a présenté ses "projets" +

    Ce jeudi 13 février à l'Espace des Libertés, Sylvia Barthélémy a présenté ses promesses pour le prochain mandat devant un peu moins de 350 personnes dont une bonne trentaine "d'extérieurs" à Aubagne. Une salle correctement garnie, sans plus, à l'image de la campagne de la candidate et, sans doute, de Lire la suite
  • Bilan Gazay : Bien vivre ensemble +

      Il est des missions dont l’ingratitude suscite la compassion. Mettons-nous à la place de l’individu chargé de rédiger le bilan de Gazay en matière de politiques de solidarité. Que dire, que valoriser, alors que le mandat municipal en la matière navigue entre le vide sidéral et le trou noir ? Lire la suite
  • Bilan Gazay : Coulrophobie ! #lakulturdegazay +

    Le bilan du mandat présente glorieusement d’incroyables détournements… On est partagé entre le rire et les larmes. Dans le domaine culturel et du festif, le Maire s’approprie et s’attribue de nombreux événements qui ont été élaborés, applaudis longtemps avant son arrivée. Un truc à avoir peur des clowns… ça s'appelle Lire la suite
  • Une liste qui nous ressemble et qui nous rassemble +

    La sinistre parenthèse Gazay touche à sa fin. Dans un peu plus d’un mois, les Aubagnaises et les Aubagnais pourront, par les urnes, manifester leur besoin de changement et de renouveau dans une Ville qui n’a cessé, depuis bientôt six ans, de décliner et de se replier sur elle-même. Lire la suite
  • 1