Violences faites aux femmes : le blabla de Gazay

violences faites aux femmes le blabla de gazay

Une femme meurt tous les 2 jours sous les coups de son "compagnon". 225 000 femmes, âgées de 18 à 75 ans sont victimes chaque année de violences conjugales. Et ce chiffre n'inclut pas les insultes sexistes de toutes sortes.

Le lendemain du "Grenelle des violences conjugales", Gérard Gazay s'obligeait à écrire sur sa page Facebook : "En cette campagne de mobilisation nationale contre les violences faites aux femmes, rappelons qu'Aubagne s'est résolument engagé".

Mais ça c'était avant.

Nous avons déjà indiqué que, depuis l'arrivée de Gazay, la ville n'assurait plus l'entretien de la "Maison Paule Abric" qui avait été mise à disposition, dans la mandature précédente, pour "mettre à l'abri" des femmes victimes de violences.

Mais depuis cette année, la situation s'est encore aggravée pour l'association chargée de gérer ces appartements. La baisse des subventions l'a conduite à se séparer d'un appartement isolé faute de moyens... alors qu'il en faudrait au moins le double.

Même dans un domaine aussi grave, Gazay ne fait que du blabla et de la communication. C'est une honte de faire de la propagande politicienne sans donner réellement les moyens financiers nécessaires à une telle cause.

Antoine Monticellu

 

 

Articles récents

  • Covid-19 : pour un "groupe de vigilance et d'actions" à Aubagne +

    Au moment où on nous annonce un deuxième décès dû au covid-19 à Aubagne, il est temps de rassembler toutes les forces, sans exclusive, pour faire face à la crise sanitaire qui est encore devant nous. Lire la suite
  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • 1