On vient de découvrir à quoi servent les caméras

on vient de decouvrir a quoi servent les cameras

Mardi 17 juillet 2019. Retenez bien cette date, elle est en passe de devenir historique pour Aubagne. Un véritable tournant pour la politique municipale. Grâce au Centre de Supervision Urbaine (un nom ronflant pour dire "les caméras de vidéo-surveillance"), la "Brigade Propreté Incivilités" (la BPI pour les professionnels) vient d'arrêter un individu, plateau de la Coueste, qui déposait des cartons à côté des conteneurs enterrés !

Pour la 1ère fois en 5 ans, les caméras ont permis d'élucider une affaire. On se souvient de ce reportage sur C8 "Flagrant délit à Aubagne" qui devait démontrer l'efficacité du dispositif de surveillance d'Aubagne et qui avait tourné au sketch comique digne du "Commissariat" par "Les Inconnus".

Trois cent caravanes des gens du voyage que personne n'empêchait d'occuper un terrain illégalement, des dealers surveillés qui n'étaient en fait que des jeunes en possession de... doliprane (avertissement médical : 3 prises par jour maximun avec des doses qui ne doivent pas dépasser 1g), un voleur de sac rue de la république qui partait cours Barthélémy, mais on arrêtait un innocent cours voltaire, etc... Un grand moment de délire comique.

Depuis, une dizaines de vols rue de la république, un incendie de voiture à la Perussonne, des centaines d'autres événements sous l'oeil des caméras sans jamais pouvoir en démontrer l'utilité. Ni pour empêcher un quelconque délit, ni pour l'élucider.

La seule chose que tout le monde et surtout les commerçants du centre-ville ont pu constater, ce sont les milliers de PV pour stationnements illicites qui ont fait rentrer quelques centaines de milliers d'euros dans les caisses de la ville.

Mais tout ça est terminé. Les millions d'euros investis ont, enfin, prouver leur efficacité : on vient d'arrêter la constitution d'un dépôt sauvage de cartons en dehors des conteneurs !

Toute la communication municipale a été mobilisée, la presse convoquée, le maire, l'adjoint à la sécurité, le directeur de la sécurité, le responsable de la police municipale ont posé pour la photo.

Comme les lois ne permettent plus de l'écarteler sur Foch après un lynchage par la foule, on va faire payer le responsable ! Pour une fois qu'on en tient un. Il faut bien qu'on "rentre" dans notre argent.

Antoine Monticellu

 

 

Articles récents

  • Ecologie : plus personne ne peut l'éviter +

    Le dérèglement climatique et les nombreux appels de scientifiques du monde entier imposent la question de l'écologie dans le débat politique planétaire. Les élections municipales à Aubagne ne font pas exception à la règle. Lire la suite
  • Des initiatives à ne pas manquer +

    La campagne électorale des élections municipales arrive dans les deux dernières semaines avant le premier tour, le 15 mars. La dynamique autour de la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" ne cesse de grandir, les soutiens se multiplient, les rencontres aussi, partout, dans tous les quartiers. Dans les prochains jours, quatre temps Lire la suite
  • Un condamné sur la liste à Gazay ? +

      Dans quelques heures maintenant, on saura si Gazay a décidé de présenter à l'élection municipale un candidat condamné par la justice prud'homale. Le 27 février à 18h le dépôt des listes sera définitivement clos. Lire la suite
  • Finances et fiscalité : que nous propose-t-on ? +

    Magali Giovannangeli le 10 février, puis Sylvia Barthélémy le 13 février et enfin Gérard Gazay le 20, ont présenté leurs programmes électoraux. Nous pouvons maintenant comparer. C'est ce que nous allons faire dans le domaine des finances et de la fiscalité. Lire la suite
  • Sécurité : ce que proposent Gazay / Barthélémy / Giovannangeli +

    Avec la propreté, la sécurité serait, d'après une enquête d'opinion d'une radio, un des éléments prioritaires du choix des électrices et des électeurs d'Aubagne pour les élections municipales des 15 et 22 mars. Pour mieux éclairer votre décision, nous avons essayé de mettre l'accent sur les propositions essentielles dans ce Lire la suite
  • Soirée Papa Noël de Gazay : morceaux choisis +

    Mèfi a rendu compte de la soirée du 20 février où le maire nous a (re)sorti de sa hotte de Père Noël toutes les promesses de 2014 dont aucune n'a été tenue. Revenons sur quelques moments, pour en rire ... ou en pleurer. Lire la suite
  • Les crèches Sodexo +

    Dans son catalogue 2020 des promesses électorales, Gazay nous informe qu'il va créer 3 nouvelles crèches, une halte garderie... Après 6 ans de diète, la ville va-t-elle se préoccuper de la petite enfance ? Non bien sûr, il ne s'agit pas de cela. Lire la suite
  • 1