Le nouveau visage de l'Agglo

 

Le dernier numéro du magazine l’Agglo sacre Sylvia Barthélémy comme la nouvelle Passiflore du territoire.

Dans le dernier numéro du magazine l’Agglo (le 1er de l’ère Barthélémy), le lecteur assidu, de cet outil de communication mais aussi d’information, ne peut être que déconcerté.
D’abord le format. Comme l’AJJ (album photo du maire d’Aubagne), le magazine l’Agglo a lui aussi rétrécit (ne manque plus que les couleurs bleues ). Mais ce qui est le plus frappant (et le plus scandaleux !) c’est le changement radical du contenu. Mme Barthélémy, occupe, à elle seule, le devant de l’actualité de la communauté d’agglomération.
Non seulement, elle fait la couverture du magazine, mais ses portraits s’étalent sur les trois premières pages où elle est interviewée (6 photos sur tout le magazine). Là où jadis c’était les fameux « Visages de l’Agglo ». C’est-à-dire une place qui était réservée à des d’habitants du territoire qui s’étaient distingués par une action, un travail ou un acte d’utilité générale. Des hommes et des femmes œuvrant à la reconnaissance de ce territoire attaché aux valeurs de citoyenneté.
Tout ça balayé d’un revers de main. Il n y a plus place pour « les petites gens ». Il faut laisser la place à Mme la Présidente qui nous rabâche encore « la nouvelle gouvernance » où elle évoque la concertation et la proximité.
Pour la concertation on a déjà vu ce que ça a donné les coups de fil aux habitants pour leur demander : Êtes-vous pour ou contre l’accession à la propriété. Répondez par Oui ou Non.
Quant à la proximité c’est que « notre » présidente est « heureuse de venir régulièrement dans nos communes, sur le terrain, au contact des maires ou à la rencontre des entreprises du territoire ». Curieuses conceptions de la proximité et de la concertation. Les habitants sont devenus de simples numéros (de téléphone). Pas besoin, lors de ses déplacements, d’aller à leur contact. Ils n’ont qu’à attendre la prochaine téléconsultation pour s’exprimer par Oui ou Non ! Une concertation et une proximité qu’elle privilégie très « modestement » à « une coûteuse communication ». Houp ! On frôle l’étouffement ! Les ¾ d’un magazine pour Madame la Présidente n’est pas effectivement très coûteux.
Dans la même interview on apprend aussi que Sylvia Barthélémy entend « revaloriser » le site de la Font de Mai « en organisant des soirées musicales » oubliant de mentionner : des soirées payantes. Quant à la Métropole, la Présidente de  l’Agglo ne laisse aucun doute sur ses intentions de livrer le territoire poings et pieds liés à la CUM. Dans l’interview, il n’est question que de quelques arrangements entre « amis »
Enfin question pluralisme, elle n’est guère meilleure que le maire d’Aubagne. Aucune place pour l’expression de l’opposition. Le seul qui mérite à ses yeux d’avoir la parole c'est Serge Perrotino, le maire de Cadolive (un farouche opposant, tout le monde le sait !). Et puis Gazay, qui ne se suffit pas de son album photos ( l’AGG ).
Dommage pour la qualité d’un magazine qui avait commencé à faire partie du paysage et, presque, de la culture, de ce territoire.

Ayman Nadal

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1