Economies : pas pour tout le monde !

Dans le même temps où on explique aux Aubagnais que la commune n'a pas les moyens financiers de satisfaire leurs demandes, on annonce le recrutement de cadres pour couvrir des emplois dont on peut douter de l'intérêt.

On ne fera que rappeler la prestation mensuelle de 5000€ pour la "commissaire de MP2015", quasiment invisible à Aubagne, le double poste de directeur des services techniques (certains disent le triple, faisant de Mattéi le "vrai patron" des techniques), la présence de deux responsables du PLU, un responsable "du protocole" pour une ville de 40 000 habitants (!), un double salaire pour le DGA affaires sociales, culture, sport (puisqu'on va continuer à payer l'ancien et qu'on en recrute un nouveau)... et quasiment tous les services pourraient citer ce type de gâchis.

Mais ce n'est pas fini, le site de la ville vient de publier un avis de recrutement d'un "chargé de mission auprès de la direction générale des services". Il va aider à "une approche transversale des politiques publiques", "assurer l'interface entre les élus, les services et la population", "organiser la représentation du maire par les élus", "participer à l'élaboration de la stratégie municipale", " superviser la rédaction des outils de communication", "avoir un intérêt fort pour l'action politique", etc (voir : Panne d'essence).

Un nouveau directeur de cabinet ?

De deux choses l'une, ou c'est un ami politique qu'on veut caser avec un salaire mensuel de 4 ou 5000€ pour un poste qui ne va servir à rien, ou c'est LE directeur de cabinet.

Mais, comme on ne veut pas vexer Madame Ciseaux-Mansion ni, sans doute, le député de la 9e dont elle était l'attachée parlementaire, là aussi, on double le poste.

Il faut reconnaître, cependant, que nombreux sont celles et ceux qui constatent qu'elle est dépassée et qu'elle n'a pas les compétences pour cette responsabilité. Le maire,lui-même, l'a confié à des membres de la Direction Générale.

Et l'ex-DRH, elle fait quoi maintenant ? Et l'attachée de cabinet responsable de MP2015 ? On peut s'interroger.

D'autant plus qu'à la prochaine réunion du conseil municipal, on rajoute 56 000€ de plus que prévu pour les salaires du personnel alors qu'il n'y a eu aucune augmentation des rémunérations, le licenciement de 8 cadres, la réduction, voire la disparition, des heures supplémentaires, la réduction très sensible du personnel saisonnier, de nombreux non renouvellement de départs en retraite, etc, etc.

Cherchez l'erreur !

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1