Le goût des autres

Le Conseil d'Administration et l'équipe professionnelle de la MJC d'Aubagne ont souhaité faire paraître un droit de réponse qui se veut cassant suite à l'article "Oh! Gégé! la MJC tu la laisses comme elle est". Dans un élan de créativité, ils ont intitulé leur droit de réponse « Oh! Méfi! la MJC tu lui fiches la paix » (soulignons tout de même que le texte de la discorde n'est pas signé de la Rédaction de Mèfi!, qui adhère totalement à son contenu, mais d'un auteur ayant souhaité s'exprimer librement sur ce sujet).

La phrase de notre article qui semble poser problème est la suivante :
« Oh ! Cousin, déconne pas, cette fois c'est grave. Ton Gégé, il veut juste supprimer carrément la MJC, qu'il leur a tombé grave la subvention qu'ils vont peut-être pas s'en remettre ! »

Certes le trait est volontairement grossi mais il n'aura pas échappé au lecteur attentif que la phrase est dans le style un brin exagérateur de l'ensemble de l'article.

Nous aurions pu écrire, comme le dit le texte de la pétition lancée par l'association :
"Ce n'est pas une baisse qu'elle subit mais une coupe qui met en danger son avenir.
En conséquence :
- Diminution ou arrêt de la programmation,
- Augmentation des cotisations pour les ateliers
- Augmentation du tarif des spectacles
- Baisse conséquente des activités
- Des emplois en danger
- Une mission d'éducation populaire compromise
ET le risque en fin d'année de la cessation des activités de la MJC." (souligné par nos soins)

Nous aurions pu l'écrire car il nous semble que, dans un style certes différent, les deux textes disent sur le fond la même chose...
Par contre, il est possible que nous ayons une interprétation différente de la situation : à nos yeux elle ne résulte pas d'une erreur comptable malencontreuse mais d'un choix politique assumé de la municipalité dirigée par M. Gazay.

Celui-là même qui dans son programme de campagne proposait d'implanter un musée du santon à la place de la MJC, qui n'a aucune idée de ce qu'"éducation populaire" veut dire, qui ne met jamais un pied (aucun-e autre élu-e de son équipe non plus) dans les locaux des Aires Saint Michel et dont le groupe politique écrit dans l'AJJ que la MJC "dispose du plus important budget alloué à une association (551905€) pour seulement 550 adhérents ». Sortez les calculettes : un peu plus de 1000€ par adhérent ! Si la charge n'est pas suffisamment claire pour être comprise...

De la part de la municipalité UMP, il ne s'agit pas de pragmatisme mais d'idéologie et pour, comme vous le dites justement, "préserver une structure qui rayonne sur la ville et au-delà depuis plus de quarante ans", c'est bien un combat éminemment politique que celles et ceux qui sont attachés à la MJC vont devoir mener.

Un combat politique "aux enjeux vitaux" bien loin des postures politiciennes. Rappelons tout de même que la signature d'une pétition EST UN ACTE POLITIQUE !

Méfi! est résolu à y prendre sa part, toute sa part, à sa modeste place et avec sa manière parfois irritante !

Bon anniversaire et longue vie à la MJC.

La rédac de Mèfi!

Articles récents

  • Casier judiciaire : les candidats doivent s'engager ! +

    La confiance dans les élu-e-s est de plus en plus mise à mal. Depuis plus d'une décennie, les "affaires" qui ont défrayées la chronique des faits divers et qui impliquaient un élu-e n'ont pas cessé d'augmenter. Même si cela n'en concerne qu'une minorité, cela suffit à jeter le doute et Lire la suite
  • Mélin attaque Gazay +

    La député européenne RN Joëlle Mélin publie un communiqué où elle attaque la "gestion Gazay" sans ménagement. Lire la suite
  • Confirmation : Schipani est de retour +

    De temps en temps il arrive à Gérard Gazay de s'oublier et puis soudain de se dévoiler. Sa page Facebook, était ainsi particulièrement silencieuse depuis le début de la distribution des masques de la "famille Pretot". Soudain ce matin une vidéo publiée nous apporte son lot d'informations. Lire la suite
  • Gazay n'avance plus masqué : il ose tout... et Christine Pretot se réjouit +

    Gérard Gazay a sans doute cru, après le désastreux « masque-chaussette », que la commande des 50.000 masques réutilisables allait se dérouler sans vagues et redorer son blason. C’était sans compter sur la méfiance qui entoure ses actes. Il a tellement menti depuis 6 ans que tout ce qu’il fait, ou touche, Lire la suite
  • Insuffisances du maire d'Aubagne : les élus de gauche communiquent +

    Suite aux demandes avortées d'un véritable travail commun de tous les élus municipaux face à la crise sanitaire, les groupes de gauche au conseil municipal nous ont fait parvenir le communiqué ci-dessous. De leurs côtés, Sylvia Barthélémy pour le groupe UDI et Joëlle Mélin pour le RN ont fait parvenir Lire la suite
  • Aubagne : enfin, les "vrais" masquent arrivent +

    Huit jours après le déconfinement, la ville d'Aubagne va, enfin, du mardi 19 mai au samedi 23, distribuer un masque aux normes pour chaque Aubagnaise et chaque Aubagnais. Vous trouverez ci-dessous toutes les modalités de retrait. Lire la suite
  • Alinéa Aubagne en cessation de paiement +

    Rien à voir avec le coronavirus, même si la crise sanitaire n'a fait qu'aggraver la situation, Alinéa, siège social Aubagne a été déclaré en cessation de paiement au Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • 1