Pour Aubagne : se rassembler contre Gazay

pour aubagne se rassembler contre gazay

Après les annonces du président de La République jeudi soir, puis celles du premier ministre samedi, le premier tour des élections municipales s’est déroulé dans des conditions exceptionnelles où des médecins, des scientifiques, des personnalités politiques ont appelé à ne pas participer au scrutin. 

Les Français-es ce dimanche 15 mars étaient, tout naturellement, plus préoccupés par leur santé et celle de leur famille que par les élections municipales. Au final, le coronavirus a fait triompher l’abstention partout en France. A Aubagne 61,73% d'électeurs inscrits ne se sont pas déplacés, seulement 12 688 ont participé au scrutin sur un total de 33 155.

Dans ces conditions les résultats sont très relatifs. D'autant plus que tout semble indiquer qu'entre aujourd'hui et demain, les autorités politiques vont prendre la décision d'un confinement quasi total et que donc le 2ème tour des élections municipales n'aura pas lieu, reporté à une date que personne ne peut prévoir.

Quand les plus éminents spécialistes font savoir que l'absence de mesures de ce type peut conduire à 300 à 500 000 morts en France, comment pourrait-il en être autrement ? Les politiques qui prendraient cette responsabilité, s'ils passent au travers de l'épidémie, assureraient leur mort politique certaine et "à vie".

Les dangers écologiques ne sont pas les seuls à menacer la planète. Le danger sanitaire, entre autres, est une menace aussi grande et réelle. D'où la nécessité de marier en permanence et sans hiérarchie l'urgence écologique, l'urgence sociale et l'urgence démocratique. Ne laissons jamais les hommes politiques seuls et les femmes politiques seules, quel qu'il soit, quelle qu'elle soit, décider du sort de l'humanité !

Il n'y aura sans doute pas de 2ème tour dimanche

Et en premier lieu, en France, tout de suite, décidons du report à jamais de la destruction du service public hospitalier. 

Il reste que les résultats sont là : Gazay arrive en tête avec 35,25%, Giovannangeli est derrière avec 24,11%, puis suivent Barthélémy avec 11,76%, Mélin 10,45%, Grandjean 8,74%, Lloret 8,02%, et Orihuel 1,65%.

Ce qui veut dire que rien n'est joué et que la victoire va se dessiner entre Gazay et Giovannangeli. En fait, entre deux camps, celles et ceux qui sont satisfaits des 6 ans qu'ils viennent de vivre à Aubagne et qui disent "Encore, encore !" et celles et ceux qui veulent stopper le déclin d'Aubagne, sa bétonisation, retrouver une ville propre, agréable à vivre et ouvrir une nouvelle page pour une nouvelle histoire de notre commune.

Et les 6 autres candidat-e-s, chacun-e à leur façon, ont mené campagne pour rejeter la politique de Gazay et de son équipe : 64,75% des électeurs ont exprimé cette volonté ce dimanche 15 mars.

En France, après un seul mandat, c'est un cas unique qu'un maire sortant soit rejeté avec une telle force.

Gazay rejeté par 64,75% des votants un cas unique en France

Mélin, la représentante du Rassemblement National à Aubagne, fidèle à la ligne de conduite de son parti a décidé de se maintenir pour faire entendre sa voix et celles de ces colistiers dans l'opposition. Barthélémy, fidèle à sa campagne du premier tour, ne veut pas choisir entre le retour en arrière et "une politique de casse d'Aubagne" de son ancien allié, jugeant trop dangereux pour notre commune un nouveau mandat de Gazay. Elle a donc, elle aussi, annoncé son maintien au 2ème tour.

En clair, Gazay n'a plus de réserve. Toutes les réserves sont "Pour Aubagne, contre Gazay". A commencer par les abstentionnistes dont au moins la moitié viendra voter la prochaine fois. Celles et ceux qui souhaitaient soutenir Gazay pour des raisons idéologiques ou personnelles sont déjà venus au premier tour. Gazay le sait. A noter aussi, que la responsable locale de La Provence le sait aussi, mais qu'elle ne le mentionne nulle part dans son article "très orienté" dans l'édition d'Aubagne du 16 mars.

Bien sûr, on peut espérer et souhaiter le rassemblement le plus large avec les autres listes de Grandjean et de Lloret. Mais, au-delà des négociations et des ententes nécessaires trouvées ou retrouvées, ce seront les électrices et les électeurs du premier tour et les abstentionnistes du 15 mars qui auront la décision entre leurs mains.

On peut penser que le mot d'ordre "Sanctionnons Gazay" soit un élément particulièrement fédérateur.

Antoine Monticellu

 

 

Articles récents

  • Aubagne : encore des commerces qui ferment +

    Le 18 juin prochain, l'épicerie fine, Gastronomaniak, installée au centre-ville d'Aubagne, au début de la rue Laget fermera ses portes. Lire la suite
  • Casier judiciaire : les candidats doivent s'engager ! +

    La confiance dans les élu-e-s est de plus en plus mise à mal. Depuis plus d'une décennie, les "affaires" qui ont défrayées la chronique des faits divers et qui impliquaient un élu-e n'ont pas cessé d'augmenter. Même si cela n'en concerne qu'une minorité, cela suffit à jeter le doute et Lire la suite
  • Mélin attaque Gazay +

    La député européenne RN Joëlle Mélin publie un communiqué où elle attaque la "gestion Gazay" sans ménagement. Lire la suite
  • Confirmation : Schipani est de retour +

    De temps en temps il arrive à Gérard Gazay de s'oublier et puis soudain de se dévoiler. Sa page Facebook, était ainsi particulièrement silencieuse depuis le début de la distribution des masques de la "famille Pretot". Soudain ce matin une vidéo publiée nous apporte son lot d'informations. Lire la suite
  • Gazay n'avance plus masqué : il ose tout... et Christine Pretot se réjouit +

    Gérard Gazay a sans doute cru, après le désastreux « masque-chaussette », que la commande des 50.000 masques réutilisables allait se dérouler sans vagues et redorer son blason. C’était sans compter sur la méfiance qui entoure ses actes. Il a tellement menti depuis 6 ans que tout ce qu’il fait, ou touche, Lire la suite
  • Insuffisances du maire d'Aubagne : les élus de gauche communiquent +

    Suite aux demandes avortées d'un véritable travail commun de tous les élus municipaux face à la crise sanitaire, les groupes de gauche au conseil municipal nous ont fait parvenir le communiqué ci-dessous. De leurs côtés, Sylvia Barthélémy pour le groupe UDI et Joëlle Mélin pour le RN ont fait parvenir Lire la suite
  • Aubagne : enfin, les "vrais" masquent arrivent +

    Huit jours après le déconfinement, la ville d'Aubagne va, enfin, du mardi 19 mai au samedi 23, distribuer un masque aux normes pour chaque Aubagnaise et chaque Aubagnais. Vous trouverez ci-dessous toutes les modalités de retrait. Lire la suite
  • 1