La Provence en campagne

Mercredi 13 novembre, la réunion du conseil municipal avait à son ordre du jour le vote du Rapport d'Orientations Budgétaires 2020. A 4 mois des élections municipales, c'était bien sûr pour les divers groupes d'élus l'occasion de rentrer en campagne. Dans son compte rendu du 14 novembre, La Provence en a fait autant.

Depuis quelques semaines déjà, nous avions eu droit dans ce quotidien local à des compte-rendus de conseils de quartiers où tout se passait merveilleusement bien pour le maire : où il n'y avait plus de problème de saleté, de rats dans la ville, d'entretien des espaces publics, ... ou, quand il y en avait, on nous annonçait, aussitôt que tout allait être réglé. 

Puis, quelques jours après un article de Mèfi faisant observer que le trafic de drogue s'était étendu dans tous les quartiers de la ville, un article "sur commande" nous informait que le commissariat de police avait fait des dizaines de prises depuis le début septembre. A faire mourir de rire, les habitants des quartiers qui voient le nombre de dealers s'accroître tous les jours.

On nous a même expliqué que si le Festival du livre l'an dernier avait été réduit à sa plus simple expression (reconnaissant, de fait, ce que Mèfi avait dénoncé à l'époque), c'était pour des questions de sécurité et que, cette année, on retrouvait une configuration "normale", non pas parce que nous sommes proches des municipales, mais parce que le Mac Do a fermé (si vous trouvez le rapport vous gagnez un abonnement gratuit à Mèfi).

Le compte rendu du conseil municipal est dans le même ton. Le maire et son adjointe aux finances s'y expriment très largement sur 40 lignes, et on peut rajouter une bonne quinzaine de lignes de commentaires favorables. 

Mme Barthélémy a droit à 11 lignes ... et pourtant, c'est une véritable bombe, puisque, de l'intérieur de la majorité, elle affirme, ce que Mèfi démontre depuis 6 ans : Gazay n'a pas baissé la dette !

Mme Mélin, sur 7 lignes, peut, à peine, formuler quelques remarques cinglantes. Même Patrick Arnoux ne peut s'appuyer que sur 3 lignes de l'article.

Le comble est trouvé avec Mme Giovannangeli. On ne saura rien de son intervention, sauf qu'elle a "asséné un discours" ... "sans convaincre" le fan club de Gazay, le même fan club qui a "roumégué devant la longueur du propos".

La Provence a raison de titrer sur le fait que la campagne des municipales a commencé. Et ce quotidien semble avoir choisi son camp : celui de Gazay !

C'est son droit, mais dans ce cas là, il faut assumer et le dire, comme Mèfi le fait. Sans jouer sur une fausse neutralité ou sur une trompeuse objectivité.

Sinon, il ne faut pas s'étonner que ce journal perde chaque jour de nombreux lecteurs, pendant que Mèfi et les réseaux sociaux ne cessent de grandir.

Antoine Monticellu

 

 

 

 

 

 

Articles récents

  • Ecologie : plus personne ne peut l'éviter +

    Le dérèglement climatique et les nombreux appels de scientifiques du monde entier imposent la question de l'écologie dans le débat politique planétaire. Les élections municipales à Aubagne ne font pas exception à la règle. Lire la suite
  • Des initiatives à ne pas manquer +

    La campagne électorale des élections municipales arrive dans les deux dernières semaines avant le premier tour, le 15 mars. La dynamique autour de la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" ne cesse de grandir, les soutiens se multiplient, les rencontres aussi, partout, dans tous les quartiers. Dans les prochains jours, quatre temps Lire la suite
  • Un condamné sur la liste à Gazay ? +

      Dans quelques heures maintenant, on saura si Gazay a décidé de présenter à l'élection municipale un candidat condamné par la justice prud'homale. Le 27 février à 18h le dépôt des listes sera définitivement clos. Lire la suite
  • Finances et fiscalité : que nous propose-t-on ? +

    Magali Giovannangeli le 10 février, puis Sylvia Barthélémy le 13 février et enfin Gérard Gazay le 20, ont présenté leurs programmes électoraux. Nous pouvons maintenant comparer. C'est ce que nous allons faire dans le domaine des finances et de la fiscalité. Lire la suite
  • Sécurité : ce que proposent Gazay / Barthélémy / Giovannangeli +

    Avec la propreté, la sécurité serait, d'après une enquête d'opinion d'une radio, un des éléments prioritaires du choix des électrices et des électeurs d'Aubagne pour les élections municipales des 15 et 22 mars. Pour mieux éclairer votre décision, nous avons essayé de mettre l'accent sur les propositions essentielles dans ce Lire la suite
  • Soirée Papa Noël de Gazay : morceaux choisis +

    Mèfi a rendu compte de la soirée du 20 février où le maire nous a (re)sorti de sa hotte de Père Noël toutes les promesses de 2014 dont aucune n'a été tenue. Revenons sur quelques moments, pour en rire ... ou en pleurer. Lire la suite
  • Les crèches Sodexo +

    Dans son catalogue 2020 des promesses électorales, Gazay nous informe qu'il va créer 3 nouvelles crèches, une halte garderie... Après 6 ans de diète, la ville va-t-elle se préoccuper de la petite enfance ? Non bien sûr, il ne s'agit pas de cela. Lire la suite
  • 1