Budget d'Aubagne : des chiffres qui parlent

budget d'Aubagne : des chiffres qui parlent

La réunion du conseil municipal de mercredi 13 novembre va voter une énième rectification budgétaire. Aucun intérêt en soi, sauf pour relever quelques chiffres qui illustrent parfaitement la politique de Gazay. Nous en avons noté quelques-uns.

Premier chiffre, le budget 2019 avait prévu 23 000 € pour la plantation d'arbres dans la ville, ce qui pour un budget global de plus de 100 millions d'euros n'est pas grand chose. Mais en fin d'exercice, on constate que 21 500€ peuvent être récupérés. En tout et pour tout, la ville aura dépensé 1 500€ de plantations. Dérisoire ! La preuve que le béton a remplacé les espaces verts. C'est l'investissement prévu par Gazay pour "l'écologie positive".

Deuxième chiffre, on a retiré, au cours de l'année budgétaire, 55 000 € aux dépenses de voirie pourtant annoncées au budget 2019. On comprend pourquoi les 4X4 s'imposent pour rouler sur les chemins communaux. D'autant plus qu'on a, aussi, retiré 30 310€ pour l'entretien des voies communales.

Troisième chiffre, on a réduit les prévisions budgétaires 2019 pour le matériel technique des réseaux d'électrification de 231 155 €. Les pannes sur le réseau municipal ont maintenant une explication.

Dans le même temps, on a rajouté 8 700€ pour les "fêtes et cérémonies", 9 416€ pour l'alimentation (les restos ?) et 330 000€ pour l'achat "de prestations".

Un dernier chiffre pour la route. Depuis 5 ans, à chaque vote du budget, l'adjoint à l'éducation se pâme devant le futur "Pôle éducatif des Passons"... qui n'a toujours pas vu l'ombre d'un commencement de travaux. Le budget d'investissement de départ avait prévu 2,175 millions d'euros. Ce qui pour un projet annoncé comme gigantesque n'était pas grand chose. Vous savez combien on a dépensé en 2019 pour ce projet ? 37 909 € ! A peine de quoi payer l'introduction d'une future étude de faisabilité.

Tout cela peut paraître bien dérisoire quand on examine un budget comme celui d'Aubagne, mais, sur quelques détails, cela illustre les priorités de Gazay... et son incompétence dans le domaine de la gestion.

Antoine Monticellu

 

 

 

Articles récents

  • Ecologie : plus personne ne peut l'éviter +

    Le dérèglement climatique et les nombreux appels de scientifiques du monde entier imposent la question de l'écologie dans le débat politique planétaire. Les élections municipales à Aubagne ne font pas exception à la règle. Lire la suite
  • Des initiatives à ne pas manquer +

    La campagne électorale des élections municipales arrive dans les deux dernières semaines avant le premier tour, le 15 mars. La dynamique autour de la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" ne cesse de grandir, les soutiens se multiplient, les rencontres aussi, partout, dans tous les quartiers. Dans les prochains jours, quatre temps Lire la suite
  • Un condamné sur la liste à Gazay ? +

      Dans quelques heures maintenant, on saura si Gazay a décidé de présenter à l'élection municipale un candidat condamné par la justice prud'homale. Le 27 février à 18h le dépôt des listes sera définitivement clos. Lire la suite
  • Finances et fiscalité : que nous propose-t-on ? +

    Magali Giovannangeli le 10 février, puis Sylvia Barthélémy le 13 février et enfin Gérard Gazay le 20, ont présenté leurs programmes électoraux. Nous pouvons maintenant comparer. C'est ce que nous allons faire dans le domaine des finances et de la fiscalité. Lire la suite
  • Sécurité : ce que proposent Gazay / Barthélémy / Giovannangeli +

    Avec la propreté, la sécurité serait, d'après une enquête d'opinion d'une radio, un des éléments prioritaires du choix des électrices et des électeurs d'Aubagne pour les élections municipales des 15 et 22 mars. Pour mieux éclairer votre décision, nous avons essayé de mettre l'accent sur les propositions essentielles dans ce Lire la suite
  • Soirée Papa Noël de Gazay : morceaux choisis +

    Mèfi a rendu compte de la soirée du 20 février où le maire nous a (re)sorti de sa hotte de Père Noël toutes les promesses de 2014 dont aucune n'a été tenue. Revenons sur quelques moments, pour en rire ... ou en pleurer. Lire la suite
  • Les crèches Sodexo +

    Dans son catalogue 2020 des promesses électorales, Gazay nous informe qu'il va créer 3 nouvelles crèches, une halte garderie... Après 6 ans de diète, la ville va-t-elle se préoccuper de la petite enfance ? Non bien sûr, il ne s'agit pas de cela. Lire la suite
  • 1