Conseil de territoire : une séance pour rien, une !

https://carnouxprogres.files.wordpress.com/2015/05/blog181_phmanif.jpg?w=300&h=200

Le conseil de territoire du Pays d'Aubagne et de l'Etoile s'est réuni le jeudi 15 septembre à Auriol. Aucune décision d'importance n'a été prise.

Il est à craindre que cela devienne la règle : des délibérations insignifiantes, alors même que les décisions concernant notre territoire sont prises ailleurs. C’était l’objectif : la Métropole décide à la place des communes, loin des communes. Cela explique, sans doute, les très nombreuses absences. Sans réactions des maires, on peut affirmer que toutes les décisions seront adoptées sans eux et leur seront imposées. Et il semble que les maires, de "gauche", de droite et les autres, se sont installés dans cette logique.

Après la désormais traditionnelle introduction de la Présidente, qui ressert sa litanie : « Tous les dossiers avancent, ceux des communes ainsi que le Valtram... », bref, tout va pour le mieux dans le monde magnifique de la Métropole, mais dans un flou politique savamment entretenu. Et lorsque le groupe des élus de gauche revient sur les questions de financement, ça bafouille.

À la question de savoir ce qui a effectivement été traduit en choix budgétaire par la Métropole, la présidente répond que celle-ci n’a plus besoin de délibérer à nouveau pour reprendre les projets des communes. La question est donc précisée : avec quel financement ? On ne le saura jamais. Sur le Valtram ? Les élus de gauche reviennent, alors, sur les « subventions acquises (18 M€ de l’Etat), promises (30 M€ du conseil départemental). Il faut, donc, encore trouver au moins 50M€. Nulle part la Métropole s’est engagée sur ce financement ».

Le maire d’Aubagne s’aventure alors expliquant que "Gaudin tout-puissant" avait demandé au gouvernement une rallonge aux 50M€ annoncés pour les transports de la Métropole (même pas suffisant pour le Valtram), que le gouvernement avait demandé à la Métropole de présenter des projets, et que l’aide de l’Etat à la Métropole serait alors déterminée. Ce qui peut signifier que la Métropole répartira la somme sur la totalité des projets. L’enveloppe de l’Etat ne sera pas bien lourde. Gaudin le généreux sacrifiera-t-il le métro et le tram marseillais ou la liaison Marseille/St Charles. Peut-être pour des déclarations de campagne électorale, mais après ?

Bref, rien n’est assuré en termes de financement. On fait comme si. Le réveil risque d’être douloureux.

Ce fut à peu près le seul échange intéressant. Ce qui n’a pas empêché le maire de St Zacharie d’être, une nouvelle fois, incapable de répondre à une question concernant les tarifs d’abonnement combinés qu’il venait de présenter. Le "groupe" socialiste, réduit à Harkane (Arnoux étant maintenant trop âgé pour faire le déplacement jusqu'à Auriol), n'est pas intervenu... avec une grande conviction.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1