Mairie : « Gérard, j’ai rétréci la DG… »

La voilà donc ! Annoncée il y a quelques semaines comme la « grande œuvre » du nouveau Directeur Général des Services, la nouvelle organisation des services de la Ville d'Aubagne sera présentée en Comité Technique le 30 septembre 2014. En avant-première, Mefi vous propose un décryptage….en toute subjectivité.

Une Direction Générale réduite à 5 membres

« Une équipe resserrée autour du DGS permettant de bien identifier à tous les niveaux  les responsabilités de chacun ». C’est ainsi qu’est présentée la nouvelle Direction Générale de la Ville. « Resserrée », c’est un doux euphémisme ! Outre les traditionnelles Directions Fonctionnelles (RH, Finances et Services Techniques) pompeusement renommées mais dont les contours changent peu, seules deux Directions Opérationnelles seront désormais représentées en Direction Générale : La Direction du « Développement Educatif », poétique dénomination de l’ancienne Direction de l’Education dont l’organisation n’est pas modifiée. Et la nouvelle « Direction des Affaires Sociales, Culturelles et Sportives », véritable fourre-tout  qui fusionne pas moins de 5 anciennes Directions (Solidarité, Citoyenneté, Jeunesse, Sport et Culture). Stratégie audacieuse que de rechercher à « bien identifier les responsabilités de chacun » à partir d’un tel capharnaüm….

Quelles seront les missions confiées au nouveau « Club des 5 » ? Le rapport de présentation du prochain Comité Technique est peu disert sur ce sujet. Il est simplement mentionné que « la Direction Générale a vocation à se réunir de manière hebdomadaire. Elle passe en revue les orientations pour leur mise en œuvre ». Bigre ! On a souvent reproché à l’ancienne équipe de Direction Générale un investissement dans le champ politique trop marqué. Peu de risque avec cette nouvelle organisation. La feuille de route de la nouvelle majorité municipale est claire : « Evitez de Penser, Exécutez ! ».

La disparition de la Direction de la Citoyenneté

 La principale victime de cette nouvelle organisation est la Direction de la Citoyenneté. Sans doute trop connotée, avec sa démocratie participative, ses débats citoyens, ses ateliers de veille civique et ses conseils de quartier, elle est liquidée ! Son ancienne Directrice poussée vers la sortie (il lui a été annoncé que son contrat ne serait pas renouvelé) et son équipe disséminée dans différents services. Peut-être que le terme de « Citoyenneté » n’est plus politiquement correct dans l’Aubagne de M. Gazay…

L’Action Sociale absorbée… et divisée

Autre victime, même s’il ne s’agit pas, cette fois, d’une suppression pure et simple, la politique de Solidarité. Elle n’est plus aujourd’hui considérée comme suffisamment prioritaire pour constituer une Direction à part entière et elle est intégrée dans le « monstre administratif » qu’est la Direction des Affaires Sociales, Culturelles et Sportives. Pire encore, ses services sont désormais divisés entre ceux qui relèvent du CCAS et ceux qui relèvent des Solidarités.  Bon courage aux professionnels et usagers de l’action sociale…

La Métropole entre à l’Hôtel de Ville

Il faut parfois lire entre les lignes pour détecter les objectifs cachés d’un nouvel organigramme. En l’occurrence, celui qui sera présenté lors du Comité Technique du 30 septembre fait apparaitre une nouvelle fonction auprès du DGS prudemment intitulée « Mission Réformes Administratives ». Il s’agit de fait et sans l’assumer publiquement, de créer un poste de chargé de mission Métropole auprès du DGS afin de préparer l’intégration d’Aubagne dans la future métropole marseillaise. Sans doute une manière pour MM. Gazay et Raffin de satisfaire leur ami et mentor Jean Claude Gaudin…

« L’ensemble des cadres et agents sera repositionné dans les services »…. à l’exception de ceux qui sont débarqués !

Est-ce une erreur de frappe ? Une provocation ? Une plaisanterie douteuse ? Sur la première page du rapport qui sera présenté le 30 septembre au Comité Technique, figure cette formule qui mériterait de figurer au panthéon du cynisme en politique : « L’ensemble des cadres et agents sera repositionné dans les services ». Cette noble déclaration va sans doute rassurer les collègues dont les contrats n’ont pas été renouvelés pour laisser la place aux amis politiques de M. Gazay…

David JAME

 

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1