Le Yatay, restaurant asiatique

le yatai restaurant asiatique 1

Depuis juste un peu plus d'un an, le Yatay est situé dans la galerie marchande d'Auchan, à l'extrémité, à droite de l'entrée principale. Une cinquantaine de couverts à l'intérieur, une trentaine sur une terrasse magnifiquement décorée à l'extérieur.

La décoration et le cadre sont dépaysants et de très bon goût. Dès l'entrée vous avez l'impression d'avoir fait un long voyage.

le yatai restaurant asiatique 2

 L'accueil est parfait. L'équipe souriante, efficace et agréable. Un monsieur à la caisse répond à toutes vos questions, avec sourire, humour et compétence. C'est le patron de l'établissement.

Vous avez droit à toutes les spécialités asiatiques : japonaises, thaïs, vietnamiennes, sushi. Même si on peut regretter les choix trop réduits de la carte qui vous est proposée.

Tout est frais et préparé sous vos yeux dans une cuisine ouverte. De la salade du moment au chirachi en passant par les makis jusqu'à la panacotta au thé vert et coulis de fruits exotiques, tout est parfaitement délicieux, savoureux, plein de parfums.

le yatai restaurant asiatique 3

Les prix sont très convenables et pour toutes les bourses. Le menu (entrée + plat + dessert) vous est servi pour 14,90 €.

Vous cochez vos plats sur une feuille qui vous est proposée à la table que vous avez choisie. Vous allez payer à la caisse où le patron vous explique tous les détails que vous souhaitez connaître. Et les plats arrivent sur votre table, à votre vitesse.

Un restaurant à découvrir, avec bonheur.

Auguste Duchemin

 

Articles récents

  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • Rassemblé·e·s pour Aubagne : un programme à la hauteur de ses ambitions +

    C’est dans une salle du Bras d’Or remplie de plus de 400 personnes que la liste Rassemblé·e·es pour Aubagne a présenté l’ensemble des colistiers de Magali Giovannangeli. Au menu de ce rendez-vous devant une foule galvanisée, il y avait également une présentation des grands axes du programme pour faire entrer Lire la suite
  • La BACAL ou les fourches caudines de la création locale aubagnaise +

    La BACAL (Bourse d'Aide à la Création Locale) est destinée, sur demande préalable, aux créateurs aubagnais. L'année dernière, les employés de la Médiathèque d’Aubagne et moi (N.D.L.R : la plasticienne Rodia Bayginot qui signe ce texte), pour un projet art et sciences aux prolongements pédagogiques évidents, avons tenté la solution BACAL Lire la suite
  • Barthélémy, la candidate de Macron, a présenté ses "projets" +

    Ce jeudi 13 février à l'Espace des Libertés, Sylvia Barthélémy a présenté ses promesses pour le prochain mandat devant un peu moins de 350 personnes dont une bonne trentaine "d'extérieurs" à Aubagne. Une salle correctement garnie, sans plus, à l'image de la campagne de la candidate et, sans doute, de Lire la suite
  • Bilan Gazay : Bien vivre ensemble +

      Il est des missions dont l’ingratitude suscite la compassion. Mettons-nous à la place de l’individu chargé de rédiger le bilan de Gazay en matière de politiques de solidarité. Que dire, que valoriser, alors que le mandat municipal en la matière navigue entre le vide sidéral et le trou noir ? Lire la suite
  • Bilan Gazay : Coulrophobie ! #lakulturdegazay +

    Le bilan du mandat présente glorieusement d’incroyables détournements… On est partagé entre le rire et les larmes. Dans le domaine culturel et du festif, le Maire s’approprie et s’attribue de nombreux événements qui ont été élaborés, applaudis longtemps avant son arrivée. Un truc à avoir peur des clowns… ça s'appelle Lire la suite
  • Une liste qui nous ressemble et qui nous rassemble +

    La sinistre parenthèse Gazay touche à sa fin. Dans un peu plus d’un mois, les Aubagnaises et les Aubagnais pourront, par les urnes, manifester leur besoin de changement et de renouveau dans une Ville qui n’a cessé, depuis bientôt six ans, de décliner et de se replier sur elle-même. Lire la suite
  • 1