Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets

le martinot une nouvelle adresse pour les gourmets

Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot.

Ce nouvel établissement a inauguré son ouverture le samedi 4 mai dernier rassemblant amis, gourmets ou encore curieux qui se sont pressés pour voir la nouvelle décoration du lieu et surtout faire connaissance avec sa toute nouvelle carte.

le martinot une nouvelle adresse pour les gourmets2

Le moins que l’on puisse dire est qu’ils n’ont sans doute pas été déçus. Au menu, produits frais locaux et circuits-courts. Une philosophie commune à quelques nouvelles enseignes de restauration sur Aubagne qui trouvent sur le territoire la base des produits proposés au menu. Vous pourrez notamment déguster la bière artisanale locale « la craint degun ». L'accueil est sans faille et souriant, la carte est de qualité : Saint-Jacques au chorizo piquée dans une branche de romarin, mi-cuit de thon à la cuisson parfaite, souris d’agneau au cidre légèrement acidulé, un original burger bouillabaisse… le tout proposé dans une fourchette de prix allant de 13 à 22 euros.

Les desserts sont eux aussi maison, dont un fiadone à ravir les plus corses d’entre nous. Le menu du jour vous sera proposé pour moins de 14 euros le midi, vous laissant le choix entre une entrée et un plat, ou un plat et un dessert.

Aux beaux jours, la terrasse sur la place offre un cadre idéal pour profiter de la quiétude du lieu et de la musique de la fontaine. Ouvert tous les midis du mardi au samedi, et le vendredi et samedi soir. Une table à retenir parmi les bonnes adresses sur Aubagne.

Auguste Duchemin

 

Articles récents

  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • Rassemblé·e·s pour Aubagne : un programme à la hauteur de ses ambitions +

    C’est dans une salle du Bras d’Or remplie de plus de 400 personnes que la liste Rassemblé·e·es pour Aubagne a présenté l’ensemble des colistiers de Magali Giovannangeli. Au menu de ce rendez-vous devant une foule galvanisée, il y avait également une présentation des grands axes du programme pour faire entrer Lire la suite
  • La BACAL ou les fourches caudines de la création locale aubagnaise +

    La BACAL (Bourse d'Aide à la Création Locale) est destinée, sur demande préalable, aux créateurs aubagnais. L'année dernière, les employés de la Médiathèque d’Aubagne et moi (N.D.L.R : la plasticienne Rodia Bayginot qui signe ce texte), pour un projet art et sciences aux prolongements pédagogiques évidents, avons tenté la solution BACAL Lire la suite
  • Barthélémy, la candidate de Macron, a présenté ses "projets" +

    Ce jeudi 13 février à l'Espace des Libertés, Sylvia Barthélémy a présenté ses promesses pour le prochain mandat devant un peu moins de 350 personnes dont une bonne trentaine "d'extérieurs" à Aubagne. Une salle correctement garnie, sans plus, à l'image de la campagne de la candidate et, sans doute, de Lire la suite
  • Bilan Gazay : Bien vivre ensemble +

      Il est des missions dont l’ingratitude suscite la compassion. Mettons-nous à la place de l’individu chargé de rédiger le bilan de Gazay en matière de politiques de solidarité. Que dire, que valoriser, alors que le mandat municipal en la matière navigue entre le vide sidéral et le trou noir ? Lire la suite
  • Bilan Gazay : Coulrophobie ! #lakulturdegazay +

    Le bilan du mandat présente glorieusement d’incroyables détournements… On est partagé entre le rire et les larmes. Dans le domaine culturel et du festif, le Maire s’approprie et s’attribue de nombreux événements qui ont été élaborés, applaudis longtemps avant son arrivée. Un truc à avoir peur des clowns… ça s'appelle Lire la suite
  • Une liste qui nous ressemble et qui nous rassemble +

    La sinistre parenthèse Gazay touche à sa fin. Dans un peu plus d’un mois, les Aubagnaises et les Aubagnais pourront, par les urnes, manifester leur besoin de changement et de renouveau dans une Ville qui n’a cessé, depuis bientôt six ans, de décliner et de se replier sur elle-même. Lire la suite
  • 1