Longue vie à Festimôme !

image

Depuis 13 ans, c’est l’un des évènements phares de l’été aubagnais. Pourtant cette année, pour la première fois, l'association organisatrice lance un appel aux dons pour boucler son budget.

Cet été encore, Festimôme plantera sa yourte et son chapiteau à Aubagne, au parc Jean-Moulin, du 30 juillet au 1er août. Côté artistes : des comédiens, des circassiens, des chanteurs, des conteurs du monde entier ; côté organisation : l’équipe de l’association Art’Euro renforcée par une ribambelle de bénévoles et d’agents du service public de la Ville ; côté public : des enfants d’ici et d’ailleurs, leurs parents, leur grands-parents et ... tous les autres. Tout ce beau monde mêlé, sans aucune barrière, pour des spectacles et des activités entièrement gratuits dans une convivialité et un état d’esprit qui font de ce festival jeune public un évènement unique dans la région et un atout majeur du Bel été aubagnais ! 

Pourtant, cette année, pour la première fois, l’association organisatrice Art'Euro lance un appel aux dons avec l’objectif de récolter 5000 euros afin de boucler son budget. Pour tous les fans de Festimôme, pas d’hésitation, il faut répondre positivement à cet appel !  Mais comment ne pas s’interroger sur les raisons qui obligent le festival à lancer celui-ci ? Notamment lorsque l’on sait que  la nouvelle majorité UMP de la Ville a décidé, lors du conseil municipal du mois de juin, d’amputer de plus de 20% la subvention versée à l’association (soit une perte sèche de 8000 euros par rapport à l’année précédente).

Les aficionados de Festimôme devraient-ils se consoler en constatant que cette baisse touche toutes les associations culturelles de la Ville et qu’elle n’épargne pas non plus celles de solidarité (Restos du Coeur, Secours Catholique, Secours Populaire ...) ? Devraient-ils même s’estimer heureux que l’aide financière de la Ville n’ait pas été purement et simplement supprimée, comme cela a été le cas pour les associations qui oeuvrent  dans la culture de Paix ou le vivre ensemble dans les quartiers ?

Mais alors que penseront-ils lorsqu’ils découvriront dans la liste des donateurs le nom du nouvel adjoint délégué à la Culture ? ... Que le comble de l’hypocrisie est atteint ! Si Mr Amy souhaitait vraiment soutenir Festimôme, il aurait dû convaincre sa majorité de faire d’autres choix ! Peut-être pense-t-il que son obole à Festimôme sera suffisante pour le  dédouaner de ses responsabilités ?

Après avoir provoqué  l’annulation du Festival d’Art singulier pour cause de censure, lui et sa majorité mettent en péril un autre festival emblématique de la Ville. Alors, bien sûr, les vrais amoureux de Festimôme feront tout pour sauver le festival ... mais ils auront bien à l’esprit que ce sont Mr Amy et ses amis qui sont les principaux responsables des difficultés financières à l’origine de cette souscription ! Longue vie à Festimôme !!!!

Olivier Bosch

LE COIN DU LOL

  • Municipales 2020 premier tour +

    Municipales 2020 premier tour
  • Simple Item 11 +

    Simple Item 11
  • Point information jeunes +

    Point information jeunes
  • Dernier bilan avant liquidation +

    Dernier bilan avant liquidation
  • Gazay le Hun +

    Gazay le Hun
  • 1
  • 2
  • 3

LE RAMI DES MAMIES

  • Sujet scabreux pour les Mamies +

    Sujet scabreux pour les Mamies Nos mamies, une fois n'est pas coutume, s'intéressent à l'art photographique. Il faut dire que l'actualité est particulièrement prolifique dans Lire la suite
  • Les Mamies se font du cinéma +

    Les Mamies se font du cinéma Et si la solution venait des salle obscures. Nos mamies qui suivent l'actualité de près ont entendu cette information selon Lire la suite
  • Les Mamies ne sont pas dupes +

    Les Mamies ne sont pas dupes L'automne est là, les feuilles tombent, surtout les feuilles d'impôt. Mais nos Mamies ne réagissent pas toutes de la même Lire la suite
  • Les Mamies et le 24 septembre +

    Les Mamies et le 24 septembre Fin septembre, il va y avoir beaucoup de choses. De là à mettre en péril la partie quotidienne de rami Lire la suite
  • Les calculettes des Mamies s'affolent +

    Les calculettes des Mamies s'affolent Ronde de milliards d'un côté, grignotage pour ne pas dire plus sur les plus démunis comme les chômeurs ou les Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Articles récents

  • Covid-19 : pour un "groupe de vigilance et d'actions" à Aubagne +

    Au moment où on nous annonce un deuxième décès dû au covid-19 à Aubagne, il est temps de rassembler toutes les forces, sans exclusive, pour faire face à la crise sanitaire qui est encore devant nous. Lire la suite
  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • 1