Quartier d'Aubagne #5 - Éoures, les pieds dans le Garlaban


quartiers eoures garlaban

Travailler à la Défense, vivre à Montparnasse, à Paris, il y a pire. Mais dès qu’il le peut, Paul descend dans le Sud. Il a un copain qui habite Aubagne, quelle aubaine !

Paul a été conquis par notre coin de Provence : Le Garlaban, la lumière, l’odeur et le silence des collines… et les noms de toutes ces petites routes… chemin de la Gastaude, boulevard des Grands Cerisiers, chemin de la croix du Garlaban, chemin du Bec Cornu, chemin de la Font de Mai, chemin du Ruissatel, route de la Louve, chemin des Cardalines, carreirade d’Allauch, un plaisir pour l’oreille, pour la promenade aussi.

Et nous voilà parti, en ce bel automne, à la redécouverte de lieux qu’il croit bien connaitre.

Route d’Eoures, collège Nathalie Sarraute, les enfants descendent à pied vers Aubagne, une belle réussite. Passage devant la Morochita, Paul l’a déjà visitée, un jour de portes ouvertes, je lui apprends que la nouvelle équipe municipale a décidé de dépecer le domaine et de le livrer (avec le bassin de la gare) aux promoteurs. Il n’en croit pas ses oreilles !

Direction la Font de Mai, Paul est un amoureux de ces 98 hectares, de cette magnifique bâtisse achetés, pour presque rien, il y a 17 ans, par la communauté d’agglomération. Je lui explique que tout va changer, on va y construire un musée, y réaliser une salle pour séminaires, des logements pour artistes, aménager un théâtre de verdure pour y donner des concerts. Finies la tranquillité des lieux, la splendeur des crépuscules et des petits matins. C’est la consternation chez mon copain : «  Mais ils ont la folie des grandeurs, qui va payer tout cela » ça, c’est du Paul tout craché, mais il n’a pas fini d’être surpris…

Crochet par la route de la Louve avant d’aller faire un tour au pied du Garlaban. Petit arrêt devant un chemin qui conduit à une chênaie qui va disparaitre : construction de 40 habitations et on reprend la route, un panneau saute aux yeux : réalisation d’un lotissement de prestige, 38 villas entre 500 000 et 1,2 millions l’unité. Paul ne comprend pas « Mais on défigure le paysage, le béton avale la colline, ce sont les promoteurs qui vont se goinfrer ».

J’aurais du répondre mais je ne le fais pas et l’on tente de s’engager dans la carreirade d’Allauch.

C’est l’heure de pointe !

Le chemin est saturé, on l’emprunte pour éviter le centre ville, c’est l’inextricable, chacun y met du sien, on essaie d’avancer, « tu devrais t’acheter une petite voiture, tu pourrais peut être te faufiler… et plutôt un petit 4x4 vu l’état de la chaussée ! », décidément mon copain ne manque pas d’à propos.

On s’extirpe et montons par le chemin de la croix du Garlaban, les grands espaces, l’air pur nous sont promis. Dans un virage, 5 bouteilles de gaz, posées à coté d’un container à ordures,  nous attendent. C’est pour Paul un point positif « Ici, au moins on n’est pas inquiété par Vigipirate ! ».

Paul est amer, il souffre pour son coin de Provence, mais il a Aubagne à cœur et quand les dernières fleurs de genêt rencontreront les premières cigales, Paul reviendra, j’en suis sûr.

 Jean Descollines

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Une proposition pour revivifier la démocratie à Aubagne +

    Jean Reynaud qui était un des conseillers de Barthélémy aux dernières élections municipales a fait parvenir un mail à plusieurs centaines de personnes en demandant "de faire circuler sans modération". Nous nous permettons donc de publier ses propositions qui concernent l'écoute des revendications de proximité des Aubagnaises et des Aubagnais. Lire la suite
  • Faire table rase du passé +

    Ceci est un exemple parfait de l'obsession de la municipalité d'Aubagne actuellement... Faire table rase du passé et ne rien construire au service de la population, rien depuis quatre années de destructions. Après la cuisine centrale, la MJC, certains services municipaux... j'en passe et des meilleures, c'est le tour du Lire la suite
  • Place publique +

    Castro (J.P. Bacri), star télé sur le déclin, est convié à une soirée chic par sa productrice Nathalie (Léa Drucker). Il y rencontre Hélène son ex femme et collaboratrice (Agnès Jaoui). Sont invités à la fête de jeunes réalisateurs, turbulents , au sommet de leurs gloires. N’est pas invité mais s’invite, Lire la suite
  • Innovation dans la communication +

      Depuis quelques temps, des vidéos sont apparues sur les fils d'actualité facebook/twitter des habitants d'Aubagne. Magali Giovannangeli, élue municipale d'opposition a souhaité, en complément des traditionnelles tribunes d'expression ou des tracts distribués dans la rue, s'adresser aux Aubagnaises et aux Aubagnais par l'intermédiaire de vidéos. Lire la suite
  • Rassemblement de Solidarité pour la Palestine +

      Sous le parrainage de l'A.F.P.S. (Association Franco Palestinienne de Solidarité), un groupe de citoyens appelle à se réunir dans un moment de libre parole ouvert à toutes et tous, le vendredi 27 avril à 18h30, cours Foch à Aubagne. Pour protester contre les massacres dont sont victimes les Palestiniens enfermés Lire la suite
  • Les confidences de Mournaud +

    Vendredi 20 avril, deux jours après la présentation factice des "aménagements du centre ville d'Aubagne", Léo Mournaud se serait confié à des amis et à un autre élu. Il aurait d'abord affirmé être "le conseiller particulier de Gazay" et il aurait argumenté "il y a trop de retard, il faut Lire la suite
  • 13Habitat devant le Tribunal ? +

    Plusieurs articles de Mèfi vous ont informé de la décision de 13Habitat de faire payer deux fois le surloyer pendant 4 mois aux locataires concernés (voir "Scandale à 13Habitat", "Double surloyer : action en justice", "Menace d'expulsion"). Lire la suite
  • 1