Le Garlaban à vendre

Domaine de la Louve - urbanisation du Garlaban

Sous cette photo, dans la rubrique "Petites annonces / Immobiler" de la presse quotidienne régionale, la société immobilière Sud Rea nous propose l'achat de terrains à bâtir à Aubagne.

Il s'agit du lotissement du "Domaine de La louve", au pied du Garlaban précise l'annonce. 

On y apprend que les terrains, viabilisés et plein sud, ont des surfaces de 500, 600 ou 700 m². Les prix ? A partir de 230 000€. On peut penser qu'il s'agit du plus petit terrain, le plus mal placé. Le plus grand et le mieux situé ne doit pas être loin des 500 000€.

Avec la villa ? Entre 600 000 et 1,3 million d'euros. Aujourd'hui, à Aubagne, la spéculation immobilière n'a plus de limite.

Antoine Monticellu

Deflesselles / Gazay : un culot monstre

Le matériel de campagne du duo "LR/UDI" est un modèle du genre pour "vendre" un bilan d'un vide absolu dans une présentation qui laisse penser que le député Deflesselles, en place depuis 18 ans, et son suppléant Gazay ont tout réalisé.

Nous pourrions prendre chacun des points énoncés pour en faire la démonstration, mais nous nous contenterons d'un seul exemple qu'un de nos lecteurs nous a fait parvenir.

Il s'agit du passage qui fait état d'une "très grande implication auprès des associations et en particulier les actions conduites par Jardilien".

Notre lecteur qui est adhérent impliqué de cette association, sans en être un responsable, nous fait observer non seulement que la ville d'Aubagne ne verse aucune subvention mais qu'il a souvent constaté des pressions pour que Jardilien quitte le terrain occupé pour ses activités.

Jamais, ni le maire, ni le député ne se sont déplacés pour une simple visite de courtoisie, cela n'a même pas été le cas pour la fête des associations. Pourtant les sollicitations ne manquent pas pour des interventions diverses, mais gratuites, dans un nombre grandissant de manifestations municipales.

Un exemple de plus du culot du maire et du député : tout est dans la communication et rien dans les actes.

Antoine Monticellu

Y aura-t-il des urnes dimanche ?

                                             

Depuis plusieurs mois maintenant la direction de la sécurité de la ville d'Aubagne est installée à l'avenue Antide Boyer, dans les anciens locaux d'EDF.

Par souci d'économies, le maire avait prévu le déménagement de ce service à la place du CCAS  et du service social qui devaient eux-mêmes prendre place à l'Espace des Solidarités Ambroise Croizat.

Mais, comme de nombreuses décisions prises par le maire, sans réflexion et sans anticipation, l'impossibilité d'expulser, pour l'instant, le Secours Populaire et les Restos du Coeur a rendu caduque cette opération.

Avec un petit problème, c'est que depuis novembre 2016, le bail des anciens locaux EDF (la ville est en effet locataire) n'a pas été renouvelé... dans l'attente d'un rachat par l'Etablissement Foncier Régional qui tarde (beaucoup) à venir.

Va-t-on assister à une mesure d'expulsion locative de la direction de la sécurité ? Et comme les urnes sont stockées dans cet espace, il y a un risque manifeste de saisie.

Antoine Monticellu

Cuges : Bonnet d'âne à Jean-Claude Sabetta

sabetta cuges

Non seulement le nouveau directeur général des services de la mairie de Cuges va devoir apprendre à compter aux élus (voir notre précédent article), mais il va devoir aussi leur apprendre à écrire… et sans doute aussi à rester à leur place.

Parmi les cancres de l’équipe municipale, Jean-Claude Sabetta, adjoint délégué au personnel et à l’administration générale, a rédigé le 25 avril dernier une remarquable note de service relative aux ponts et jours fériés à l’intention du personnel communal (voir le document ci-dessous).

Dans un étonnant charabia, digne du livre des records, l’élu écrit notamment : « les ponts seront à prendre au titre des droits aux congés, au RTT ou sur depuis le compte épargne temps » puis plus loin : « le vendredi 26 et le samedi 27 seront pris au titre les ponts seront à prendre au titre des droits à congés, au RTT ou sur depuis le compte épargne temps ». Vous l’avez compris, M. Sabetta a du mal avec les prépositions. Sur ou depuis ? Fromage ou dessert ? Dans le doute, M. Sabetta prend le fromage et le dessert et cela donne ce surprenant « sur depuis ». Mais ce n’est pas fini.

M. Sabetta, par deux fois, fait référence « au » RTT, réduction du temps de travail. On parle donc de jours de RTT ou de droits à RTT, sauf M. Sabetta, qui écrit « au RTT » comme on va « au » coiffeur ou « au » vétérinaire.

Enfin, que dire de cette invraisemblable formulation sinon qu’elle mérite bien le bonnet d’âne « seront pris au titre les ponts seront à prendre » ? Dorénavant M. Sabetta, laissez le responsable de l’administration, à savoir le directeur général des services, faire son travail et édicter les notes de service qui lui incombent. A chacun sa place. Pour l’heure, la vôtre est au piquet !

 Fraize Débois

 

sabetta cuges circulaire

Clémentine Autain soutient la candidature de Sylvie Pillé-Lesou

clementine autain

Cette élection législative peut ouvrir une nouvelle page dans le combat pour une société plus juste, plus démocratique, plus soucieuse des ravages du système libéral sur notre planète. En mon nom personnel et au nom d'Ensemble! je me réjouis du rassemblement réalisé dans votre circonscription autour des candidats de La France Insoumise, Sylvie  Pillé-Lesou et Eric Remen.

C'est la voie du succès, pour ces élections législatives et pour l'avenir du camp progressiste.

Je leur souhaite, je vous souhaite pleine réussite !

Clémentine Autain

Une société de Marseille pour aménager le Bras d'or

gaudin hypnotise gazay

Le maire a décidé de supprimer la piscine du Bras d'or, mais aussi la salle municipale, le Mac Do et le reste. Il veut en faire un centre d'affaires avec des appartements de luxe.

Cet aménagement et l'étude qui le précède ont été confiés à la SOLEAM (Société Locale d'Equipement et d'Aménagement de l'Aire Marseillaise) dont le siège est... à l'Hôtel de Ville de Marseille... et dont le capital est détenu à 75% par la ville de Marseille.

Ici, maintenant, le maire de Marseille décide et Gazay approuve par son vote positif à une délibération de la Métropole via le conseil du territoire du 27 mars dernier.

On n'entend plus la voix d'Aubagne, notre commune a perdu tout le rayonnement et l'autorité qui lui étaient reconnus par tous.

Antoine Monticellu

Cuges, le DGS nouveau est arrivé

cuges dgsnouveau

Le nouveau Directeur Général des Services municipaux de Cuges, le 4ème en 3 ans, vient d’arriver !

Son challenge ? Remobiliser un service public communal méprisé par le maire et son adjoint au personnel, déstructuré par les volte-face incessantes d’adjoints incompétents, considéré comme une variable d’ajustement par l’adjointe aux finances, secoué par les conflits au sein du service technique attisés par le maire (voir nos articles précédents dans Mèfi! et notamment Un nouveau directeur des services à Cuges)…  

Mais aussi mettre de l’ordre dans les finances communales et apprendre au maire et à son adjointe aux finances les quatre opérations de base, la règle de trois et le calcul des pourcentages…

Bref, le nouveau DGS  a du pain sur la planche qui, nous le lui souhaitons, ne soit pas trop savonnée par l’incompétence et l’inconséquence de Bernard Destrost et de son équipe. L’hirondelle fera-t-elle le printemps ? Souhaitons-le pour Cuges, son administration et ses habitants.

 

La directrice de cabinet de Gazay approuve Mèfi

 

Dimanche 7 mai, sur la page facebook de Mèfi, un lecteur nous faisait parvenir la photo du véhicule d'une conseillère municipale de la majorité qui arborait une cocarde tricolore sur le pare brise.

Nous faisions, alors, observer que le décret n°89-655 du 13 septembre 1989, dans son article 50, interdisait formellement le port "de cocardes et insignes particuliers aux couleurs nationales" pour les véhicules des élus municipaux.

L'article R643-1 du code pénal prévoit même une condamnation en cas de non respect de cette consigne. La directrice de cabinet de Gazay (qui dévore notre site 24h sur 24), madame Delphine Mansion, elle même adjointe au maire à Roquefort La Bédoule, a immédiatement cliqué un "J'aime" sur notre article (voir la capture d'écran ci-dessus).

Nul doute, cette fois, que la police municipale va faire respecter cette réglementation sans aucune exclusive. Bravo madame la directrice.

Antoine Monticellu

 

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Hôpital : mobilisation générale le 5 août ! +

    L'Agence Régionale de Santé (ARS), après avoir renouvelé pour 5 ans, le 16 décembre 2016, l'autorisation d'activité du service réanimation de l'hôpital d'Aubagne, a fait savoir sa décision de transférer ce service à la clinique privée La Casamance. Depuis, les organisations syndicales, regroupées au sein d'une intersyndicale, des citoyens, des Lire la suite
  • Le quotidien La Provence ne se vend plus +

    D'après des indiscrétions du secteur commercial la diffusion de La Provence sur Aubagne serait en chute libre. On parle d'environ 300 journaux quotidiens diffusés pour environ 20 000 familles. Lire la suite
  • Accessibilité encore +

    Beaucoup d'articles dans la presse quotidienne sur l'accessibilité et la mobilité des personnes à mobilité réduite. Il nous semble, au travers de ces articles, qu'il y a un décalage entre les paroles et les actes affichés par la municipalité. Volontarisme de façade contredit par les réalisations concrètes, et à ce propos, Lire la suite
  • Plus de nettoyage à la médiathèque ? +

    Le 21 avril, Gazay avait convoqué un Comité Technique pour proposer une réorganisation du service nettoiement des bâtiments communaux pour "économiser" 287 000€. Lire la suite
  • Ramassage des déchets : des problèmes d'effectif +

    Depuis plusieurs mois maintenant, dans tous les quartiers de la ville, le nombre de celles et ceux qui se plaignent du manque de propreté ne cesse d'augmenter. Il en est de même pour l'entretien de la voirie, des espaces verts et des équipements de proximité.  Lire la suite
  • Le miroir aux alouettes +

    Une remarque faite lors d'une discussion à bâtons rompus au sujet de l'article « Aubagne balle au pied » paru dans l'AJJ de juillet : "La personne qui l'a écrit n'est pas d'Aubagne et en plus il n'a qu'un pied celui là, il ne doit pas être très bon au foot". Lire la suite
  • Quid du Plan Propreté du candidat Gazay ? +

    Il y a les mots, les palabres, les grands discours que l'on assène devant une assemblée acquise. Et puis il y a les faits qui démontrent, démontent et enterrent. En 2014, le candidat Gazay revêtait ses plus beaux tissus pour se muer en Monsieur Propre. En 2017, la ville est Lire la suite
  • 1