Le Rami des Mamies

Le rami des mamies : il vaut mieux se soigner

mamies reanimation 

Les mamies s'étonnent de ne parler que d'événements nationaux. C'est que l'actualité aubagnaise n'est pas très dense. Et pourtant il s'en passe de choses. En allant écouter les vœux du Maire, elles ont rencontré des personnes qui distribuaient des tracts. Hé hé hé tendez l'oreille.

Mamie Cadot - Pourquoi t'as mis tous ces cachets sur la table ?

Mamie Rabelle - J'ai fait des provisions c'est pour nous, servez vous.

Mamie Traillette - Ononon peut sasasavoir ?

Mamie Rabelle - Vous avez pas vu pour l'hôpital ? Ils ferment la réa de l'hôpital pour la transférer à la clinique. On a pas intérêt à tomber malade grave.

Mamie Molette - C'est quoi une réa ?

Mamie Depain - Une réanimation, à l'hosto quand tu n'es pas bien, mais alors pas bien, tu as besoin d'être sous surveillance en permanence, machines, spécialistes et tout le saint frusquin !

Mamie Traillette - Le sainsainsaint quoi ?

Mamie Rabelle - Tout ce qui va avec. A l'hôpital d'Aubagne c'est le top. Hè bè y veulent la fermer.

Mamie Cadot - Qui ça ?

Mamie Depain - L'ARS.

Mamie Cadot - Dis tu peux pas mettre des sous-titres !

Mamie Depain - L'Agence Régionale de Santé.

Mamie Traillette - C'est gragragarve dododocteur ?

Mamie Rabelle - Faut pas exagérer, en fait j'ai entendu dire qu'ils veulent pas fermer la réa, mais la transformer en USC.

Mamie Molette - Zou maï, elle fait comme l'autre, la scientifique, c'est quoi l'USC ? Un club sportif à l'hôpital, l'Union Sportive des Convalescents !

Mamie Depain – Pas tout à fait, USC pour Unité de Surveillance Continue.

Mamie Cadot - Bè alors pas la peine de se monter le bourrichon.

Mamie Depain - Ah que si, parce que si tu es en grand danger, l'USC, tout sportif que tu es, ne te sert pas à grand chose. Tu es obligé d'aller à La Casamance ou sur Marseille.

Mamie Rabelle - Ouh la la, là on est mal !

MamieTraillette - Poupoupourquoi c'est grave, c'estcestcest quoi La Cacacasamance ?

Mamie Depain - C'est une clinique privée, mais pour couillonner le bon peuple, il l'ont rebaptisé « hôpital privé ».

Mamie Molette - Pas privé de fric en tous cas. Le juteux à La Casamance, la dèche pour l'hôpital public d'Aubagne.

Mamie Traillette - Ononon s'en fout, c'est la sésésécu quiquiqui paye !

Mamie Depain - Je ne suis pas d'accord, la gestion de la sécu ne veut pas dire gabegie et surtout pas remplir les poches des actionnaires.

Mamie Molette - L'essentiel c'est qu'il y ait toujours une Réa sur Aubagne non.

Mamie Depain - Hé bien non. D'abord, il est prévu au final moins de lits, et ensuite la Réa de l'hôpital d'Aubagne est toute neuve et très performante. C'est nous qui l'avons payé avec nos impôts. C'est pas normal que l'ARS....

Mamie Molette - Je me rappelle déjà plus ce que ça veut dire !

Mamie Depain - C'est pas normal que l'Agence Régionale de Santé prenne une telle décision et dilapide l'argent public. En plus elle met en danger l'équilibre budgétaire de l'hôpital.

Mamie Cadot - Que l'ARS prenne cette décision c'est pas normal, mais que le Maire et ses conseillers soient d'accord, là on marche sur la tête. Je croyais qu'un Maire était pour le bien être de ses administrés.

Mamie Rabelle - Hé bè lui, avant ses administrés y a le bien être des petits copains. On va pas te rappeler la cuisine centrale quand même. Là il fait rebelote.

Mamie Molette - Ouais t'as raison, même son conseiller le docteur Salem, il se passe pas un AJJ sans qu'il vante La Casamance. Et La Casamance par ci et La Casamance par là.

Mamie Cadot - Le docteur Salem, mais je croyais qu'il travaillait à l'hôpital !

Mamie Molette - Va comprendre quelque chose ma nine !

Mamie Traillette - Jejeje crois quequeque je vais te prenprnprendre un cacacachet.

Mamie Cadot - 51 je déballe.

Mamie Rabelle - 51 ! moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

Les Mamies vous présentent leurs voeux

 mamies bonne annee

En cette période de présentation des vœux, les Mamies devaient, avec un peu de malice, exprimer naïvement ce qu'elles souhaitaient pour l'année à venir. Des souhaits pleins de pragmatisme. Comme dans l'air du temps. Hé hé hé tendez l'oreille !

Mamie Cadot - Hé voilà qu'on se remet à jouer au rami. Oh nouvelle année ! T'as pas envie d'autre chose toi ?

Mamie Molette - T'as qu'à faire un vœu !

Mamie Cadot - Moi c'est simple, que les gens fassent sonner leur réveil.

Mamie Rabelle - Qu'est que c'est que ça ? C'est pas un vœu ça !

Mamie Cadot - Ouais, c'est un vœu Madame. Supposez, tous les réveils à la même heure, DDDRRRIIINNNGGG, et hop on ouvre nos mirettes et nos esgourdes.

Mamie Traillette - Nos eseses quoi ?

Mamie Cadot - Nos esgourdes, nos oreilles tu sais, les choses qu'entre les deux on a le cerveau. DDDRRRIIINNNGGG et tout le monde se met à réfléchir à ce qu'on nous impose, à la vie qu'on nous saccage.

Mamie Molette - Stop à tous ceux qui veulent nous faire prendre Messie pour un Ibère!

Mamie Cadot - Mais non prendre des vessies pour des lanternes. T'es pas très éclairée c'est sûr.

Mamie Rabelle - Nos aïeux peuchères ils doivent se retourner dans leur tombe.

Mamie Traillette - Peupeupeuchère oui je me rappelle, les pauvres.

Mamie Rabelle - Comme quoi on sert à quekque chose !

Mamie Depain - Et vous quel vœu feriez-vous ?

Mamie Molette - Moi, que tout le monde éteigne la télé.

Mamie Cadot - Mais qu'es' qu'on ferait ? On a que le rami et la télé.

Mamie Molette - On se parlerait tè, on échangerait tè, tè on sourirait aux autres.

Mamie Rabelle - T'as raison, fini les écrans, fini la télé, fini le ouèbe, fini le bourrage de crâne.

Mamie Traillette - C'est papapas con ça, fififini les fèfèfèques niiiouses.

Mamie Cadot - Tu parles anglais que tout le monde peut le comprendre toi au moins. Tu peux pas dire les fausses nouvelles, la désinformation.

Mamie Traillette - C'est trtrtrop long.

Mamie Depain - Vous avez remarqué, un écran, dans un sens, on s'ouvre sur le monde, d'un autre ça vous empêche de voir plus loin, bizarre non. Quel sens faut-il utiliser ?

Mamie Molette - Plus d'écran ! Oh oh oh et Mèfi alors.

Mamie Rabelle - Ah ouais Mèfi on le garde.

Mamie Depain – Vous avez raison. Je suis sûre que si on enregistrait nos parties de rami, ils les mettraient en ligne. Tout le monde peut participer à la rédaction de Mèfi. Même si vous n'êtes pas d'accord avec eux, ils vous publient.

Mamie Traillette – le Réréréveil, la tététélé, c'est paupaupauvre cococomme vœux, vous penpenpensez pas que la sansansanté c'est....

Mamie Cadot - C'est foutu, avec l'autre Macron je suis sûre qu'on va bientôt en reparler. Les remboursements à la trappe, la casse de l'Hôpital dans le collimateur, gros danger.

Mamie Rabelle - Ouais alors finalement la santé c'est le vœu le plus important. Boudiou, si on peut plus se soigner.

Mamie Molette - Tè, 51 je déballe.

Mamie Cadot - 51 ! Moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

 

Une brève des Mamies

mamies retraites

Mamie Rabelle - Vous avez reçu vos retraites complémentaires ? J'ai 15€ en moins !

Mamie Cadot - Moi je viens de voir que j'avais 5€ en moins !

Mamie Traillette - Moi c'est 12€ en moins ! Ça m'a coupé le bégaiement !

Mamie Depain - Hè bè moi c'est 25 !

Mamie Molette - Moi j'ai pas de retraite complémentaire, ça règle tout !

Mamie Cadot, Mamie Rabelle, Mamie Molette, Mamie Traillette, Mamie Depain - Merci Mr Macron !!!!!

Le rami des mamies : Le Retour En Moyen-âge

 mamies moyen age

Nous pouvons constater les premières concrétisations de LREM (Le Retour En Moyen-âge). Il suffit quelquefois d'une petite étincelle. Nos Mamies en sont ravies. Il faut tout de suite mettre en application. Ne boudons pas ce qui semble fonctionner. Hé hé hé tendez l'oreille.

Mamie Depain - Voilà que maintenant tu donnes en marchant autour de la table !

Mamie Rabelle - Ouais, c'est un nouveau jeu. T'as pas vu Macron et sa dernière interviouve. Il l'a faite en marchant. Moi je donne en marchant. Je me refuse rien Madame ! Le Président y fait, moi je fais.

Mamie Cadot - En tous cas moi aussi je viens de comprendre la politique. Tu t'appelles En Marche et tu fais les choses en marchant. Pas plus simple que çà.

Mamie Depain - Je peux déballer à 49 ?

Mamie Rabelle - Non ! Ça va pas non.

Mamie Depain - Je peux mettre 2 ramis dans une suite ?

Mamie Rabelle - Non ! Peux pas.

Mamie Depain - Je peux déballer 3 as de la même couleur ?

Mamie Rabelle - Non ! Que nenni.

Mamie Depain - Si je comprends bien, tu ne changes absolument rien aux règles du jeu. Tu claironnes haut et fort que tu vas inventer un nouveau jeu, un monde nouveau, mais tu continues les anciennes pratiques. Juste l'habillage qui change.

Mamie Molette - D'la com d'la com d'la com.

Mamie Cadot - Y nous prend pour des pistachiers.

Mamie Traillette - Des pipipi quoi ?

Mamie Molette - Ouais des un peu benêts.

Mamie Cadot - Vous comprenez rien. C'est un Président complexe. Y veut mettre un frein à l'immobilisme.

Mamie Depain - Ça c'est du complexe. Un frein à l'immobilisme !

Mamie Rabelle - Alors pour arrêter l'immobilisme, y déambule. Hi hi hi.

Mamie Depain - Je ne sais pas s'il déambule mais tout ce qu'il dit ce n'est que bulle. Rien, le vide ! Le contenu il n'y a pas grand chose.

Mamie Molette - Et bla bla bla et bla bla bla, la vraie bazarette.

Mamie Traillette - La bababa quoi ?

Mamie Cadot - La bazarette, elle parle beaucoup, mais elle dit rien. Lui pareil.

Mamie Depain - En tout cas il a compris. Quand il fait, il dégringole dans les sondages. Quand il ne fait rien, il remonte.

Mamie Rabelle - Alors y fait la bazarette. Quand de nouvelles lois vont sortir y se reprend une gamelle.

Mamie Molette - Question gamelle il a bon goût pour son anniversaire, heu non pour fêter Noël en avance, heu non et puis je sais pas pourquoi mais on s'en fout, il invite sa petite famille à Chambord

Mamie Cadot - Bon c'est lui qui paye encore heureux, mais tu crois que pour quèkun qui parie sur l'avenir il a pas plutôt des goûts Renaissance.

Mamie Rabelle - Renaissance, Renaissance, manquerait plus qu'y nous ramène au Moyen Âge.

Mamie Depain - Finalement c'est pas plus mal ce retour au passé. On devrait faire comme lui et revenir en 1789 ! 

Mamie Cadot - 51 je déballe.

Mamie Rabelle - Moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

les mamies et le vidéo gag

mamies videogag 

Nos mamies, le soir , seules devant leur télévision découvre le monde. Quelquefois c'est le petit monde local qui est relaté dans le petit écran. Aujourd'hui, les discussions autour du rami quotidien sont en plus suscitées par une nouvelle copine. Hé Hé Hé tendez l'oreille.

Toc toc toc.

Mamie Rabelle - Entrez, entrez.

Mamie Traillette - Bobobobonjour, vous m'am'am'avez dis dedede pa....sser pour une parparpartie de... rami.

Mamie Rabelle - Je vous présente ma nouvelle voisine. Elle viens de la région parisienne. En aparté, elle porte bien son nom hè, pourvu qu'elle soit pas supporteur- trice (clin d’œil à l'écriture inclusive) du PSG.

Mamie Cadot - Aaa pardon, Assoyez vous. Vous... tu, on se tutoie hè, tu es venue chercher le soleil y pleut beaucoup là haut, y fait froid ?

Mamie Traillette - Non, j'haj'haj’habitais un vivivillage où yayay avait trop de ca...méras, je su....pportais plus.

Mamie Molette - T'es pas trop bien tombée. Ici aussi elle poussent comme des petits pains. On est espinchées sans arrêt.

Mamie Traillette – Es es espin quoi ?

Mamie Cadot - Espinchées, suivies, espionnées.

Mamie Depain - Ouais, y a même eu une émission sur C8. Une chaîne sérieuse, je te jure. Tu regarde la bande annonce tu te crois à Chicago. Poursuites en ville et coups de feu, trafic de drogue, casses. Eliot Ness en moins.

Mamie Rabelle - Robert Stack il était beau hè. Nos policiers y font bien leur boulot, mais y sont pas aussi beaux.

Mamie Depain - Eliot Ness avec les caméras, il aurait fait un malheur. Nous finalement on ne peut pas trop dire ça, pas vrai les copines !

Mamie Molette - Ch'ui pas d'accord 300 caravanes déferlent sur la ville, c'est sûr t'as pas les caméras t'y vois rien.

Mamie Cadot - Et la drogue la caméra elle surveille 3 jeunes qui écrasent des pilules et trafique la poudre qu'y z'ont obtenue.

Mamie Rabelle - Moi, là, je me suis dit tout de suite, tu vas voir c'est des cachets. La police arrive, interroge les jeunes et pardine, c'est du ….doliprane.

Mamie Traillette - Par par par quoi?

Mamie Molette - Pardine. Bien sûr. Je crois qu'y va falloir lui apprendre le parler de chez nous !

Mamie Cadot - Les casses, même les casses les caméras y voient. Bon c'étaient pas celles de la police. Mais le jeune y vole 3 briquets hè bè l'agent il arrive et il est bien. Il menace le petit de l'amener chez Mr le Maire qui deviendra tout rouge de colère.

Mamie Depain - Mais non, on te l'a déjà dit, tout rouge Mr le Maire ne peut pas, il n'aime pas le rouge.

Mamie Rabelle - Et le SDF, le SDF évanoui au milieu de la place ! Y a pas les caméras, le pauvre y passe toute la journée, allongé tout estransiné sur le pavé. Les gens y seraient passés à côté sans le voir.

Mamie Traillette - Esesestran quoi ?

Mamie Cadot - Oh fan ! Estransiné. Tout raide de froid. Je crois qu'on va avoir du boulot !

Mamie Depain - Mais le mieux, c'est la fin. J'ai presque eu la larme à l’œil. Le petit vieux il ne savait plus où il était, il cherchait les douches à Aubagne, cinquante ans qu'elles ne sont plus là. On aurait dit, peûchère ma nine, le Ravi de la crèche.

Mamie Traillette - Peûpeûpeû quoi ? Le Rararavi c'est quoi ?

Mamie Cadot - Peûchère ma nine. Le pauvre si tu veux. Il avait la maladie de …de ...comment elle s'appelle déjà ?

Mamie Depain - Alzheimer fait attention !

Mamie Rabelle - Pour le Ravi de la crèche, on t'amènera voir le village des santons.

Mamie Traillette – La mumumunicipalité va cons...truire un nounounouveau quar...tier pour les gens qui n'ont pas aaa se lo...ger ? Je suis ininintéressée moi.

Mamie Cadot – Non c'est un village fabriqué dans un immeuble.

Mamie Molette - Oh, tu crois que dans le petit village qu'y vont faire y mettront des petites caméras !

Mamie Depain - En tout cas ils mettent des caméras partout, mais, il y en a une qu'ils ont oubliée de mettre, et ça aurait tout réglé.

Mamie Cadot - Ah ouais, où ça ?

Mamie Depain - Dans le bureau des gens qui ont décidé une gabegie pareille pour si peu de résultats.

Mamie Rabelle, Mamie Cadot, Maie Molette, Mamie Traillette – (ensemble) ouais, ouais, ouais, oui, pas bête.

 

Mamie Rabelle - Hé voilà, tu invites les amies et elles vont finir avant toi !

Mamie Traillette - 51, je dédédéballe.

Mamie Rabelle - 51 ! Moi je boirais bien quekque chose, pas vous ?

 

 

 

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR